Comment réussir ses macarons maison ?

Focus Cuisine » Actu » Comment réussir ses macarons maison ?

Les macarons sont de petits gâteaux français souvent dégustés lors des fêtes, des apéros ou des brunchs. Il urge donc de bien les réussir afin de profiter de leur saveur. Ceci prend en compte toute une étape allant du choix du matériel jusqu’à la cuisson. Comment réussir la réalisation de ces petites confiseries ?

Utiliser les matériaux adéquats 

Le matériel pour la préparation des macarons est un élément clé de la réussite de ces petites confiseries. Il en existe plusieurs, chacun adapté aux étapes de la préparation. Parmi les exemples de matériaux utilisés dans la confection de ces petits gâteaux, figure le tamis. 

Sujet a lire : Les aliments frais à l'ère numérique : comment les technologies alimentaires émergentes transforment notre façon de protéger les aliments

Le tamis est utilisé pour tamiser la poudre d’amande et le sucre de glace ensemble. Ce procédé  permet d’éliminer les grumeaux de la pâte des macarons et de les mélanger de manière homogène, afin de contribuer à leur texture lisse. C’est une étape  importante dans la réalisation des macarons d’où la nécessité d’utiliser les bons matériaux.

Éviter les traces d’humidité dans la préparation 

La confection de macarons ne doit pas se faire dans l’humidité. L’humidité dans l’air peut avoir un impact négatif sur la texture des coques de macarons. Les coques des macarons doivent développer une surface lisse et une belle croûte extérieure tout en restant légèrement moelleuses à l’intérieur. 

Lire également : Que devez-vous savoir sur les calendriers de l’avent vin ?

L’humidité peut interférer avec ce processus en rendant les coques collantes, molles ou en provoquant des fissures à leur surface. Cela compromet la texture idéale des macarons, les rendant moins attrayants et moins agréables à déguster. Elle peut aussi avoir un impact dans la préparation des meringues.

Lorsque l’humidité est élevée, monter les blancs d’œufs en neige de manière ferme et stable peut devenir difficile. Une meringue insuffisamment montée peut affecter la structure des macarons, les rendant moins aérés et moins bien formés.

Utiliser des colorants adaptés

Les macarons sont des pâtisseries qui dépendent de la précision des mesures et de la consistance de la pâte. Les colorants liquides, qui contiennent une grande quantité d’eau, peuvent diluer la pâte, la rendant trop liquide. 

Ce rendu peut entraîner des coques de macarons plates, sans pieds, car la pâte n’a pas la consistance nécessaire pour bien se tenir lors de la cuisson. Dans ces cas, il est conseillé d’utiliser des colorants en gel ou en poudre afin de préserver la consistance de la pâte.

Tamiser les poudres et macaronner les ingrédients

Le tamisage permet d’éliminer les grumeaux et les morceaux indésirables de la poudre d’amandes et du sucre glace. Il contribue également à aérer les deux éléments afin d’incorporer de l’air dans la pâte et d’obtenir des coques de macarons légères et aérées.

Après l’étape du tamisage, vient celle du macaronage. Elle consiste à mélanger les ingrédients secs, c’est-à-dire, le sucre glace, le meringue et la poudre d’amande pour obtenir un mélange homogène et une texture ferme.

Pocher les coques et les cuire au four

Le pochage permet d’obtenir de belles coques de macarons rondes. C’est à cette étape qu’utiliser un gabarit semble nécessaire. Utiliser un gabarit rend le processus de séchage plus rapide et efficace. Sans un gabarit, il peut être difficile de pocher des macarons de taille et de forme égales.

Les macarons irréguliers risquent de se déformer à la cuisson, ce qui peut compromettre leur aspect final. Après avoir poché les coques, l’étape suivante est le tapotage des plaques. Cette étape paraît nécessaire avant de cuire convenablement les coques au four. La cuisson doit d’ailleurs se faire dans un four traditionnel pour éviter toute brûlure.

Comment réussir ses macarons maison ?

Retour en haut